Accueil arrow Rapports du CF2R arrow Islamist Radicalization in Souht Asia : Origin, Ideologies and Significance of Radical Islamist Violent Non-State Actors

RAPPORTS DU CF2R N°10
ISLAMIST RADICALIZATION IN SOUHT ASIA : ORIGIN, IDEOLOGIES AND SIGNIFICANCE OF RADICAL ISLAMIST VIOLENT NON-STATE ACTORS

Farhan Zahid
05-05-2014

Les origines des idéologies islamistes radicales en Asie du Sud remontent au temps de l'empereur moghol Akbar le Grand (1556-1605). La politique laïque conduite par ce souverain offensa profondément cheikh Ahmad Sirhindi, un clerc islamiste radical, qui organisa une révolte contre l'empereur. Depuis cet événement, les mouvements islamistes radicaux se sont développés Asie du Sud. Quelques dizaines d'années plus tard, c'est la politique islamiste de l'empereur Aurengzeb qui provoquera la chute de l'empire moghol. Puis Shah Waliullah développera sa thèse politico-religieuse inspirée de Sirhindi, préparant ainsi la voie aux forces islamistes qui se révolteront contre les Britanniques.

A l'occasion de la colonisation britannique commence une autre phase pour les mouvements islamistes, qui sont tous vaincus en raison d'un manque de soutien populaire. Mais durant la lutte pour d'indépendance contre les Britanniques des tendances islamistes réapparaissent au sein de certains partis politiques. Jamaat -e-Islami, Khaksar et Jamiat-e-Ulema Hind essayèrent d'amadouer les masses par le biais de discours islamistes. Des mouvements  prosélytes comme le Tablighi Jamaat s'employèrent également, à travers leurs programmes politico-religieux, à mobiliser les musulmans du sous- continent.

Les partis islamistes émigrèrent au Pakistan lors l'indépendance et de la partition de l'empire britanntique des Indes. Les groupes islamistes violents de ce pays ont donc des racines violentes très anciennes. Ils se renforcèrent à l'occasion de la guerre civile de 1971 la guerre civile et plus tard sous les mandats de Bhutto et de Zia.

Puis, les groupes islamistes violents contemporains se sont séparés des partis islamistes du Pakistan, mais ont continué à bénéficier du soutien d'une minorité de musulmans du sous-continent indien. Ces mouvements ont toujours été présents dans la société locale depuis l'époque de Akbar le Grand. Toutefois, leur soutien et leur influence demeure limités à des cercles très étroits. Ce rapport a d'abord pour but de présenter les origines des mouvements islamistes radicaux, avant de se concentrer sur l'islamisme radical pendant la période britannique. Enfin, il aborde les mouvements groupes islamistes radicaux et leurs activités après l'indépendance du Pakistan.


Centre Français de Recherche sur le Renseignement
21 boulevard Haussmann, 75009 Paris - France
Tél. : 33 1 53 43 92 44 | Fax : 33 1 53 43 92 92 | Contact