Accueil

JANVIER 2016

EDITORIAL

VIENT DE PARAÎTRE

Et si la Première Guerre mondiale n'avait pas commencé par l'assassinat de Sarajevo ? Et si tout était déjà prêt dans les environs de Verdun? Loin de se vouloir uchronique, ce livre entend apporter une réponse longtemps marginalisée par les études militaires. Cette contribution aux Intelligence Studies est consacrée à l'avant-guerre dans la Grande Région qui servit de champ de bataille à la première véritable « guerre civile européenne », entre Lorraine française, allemande, belge et Luxembourg. Une étude, consacrée au premier service de renseignement serbe, ouvre cet ouvrage collectif afin de mieux démontrer l'incongruité de l'étincelle bosniaque. La particularité de l'espace grand-régional correspond mieux à l'affrontement en préparation entre la France et l'Allemagne. En effet, les services de renseignement de ces deux pays y développent depuis le début du XXe siècle les conditions de l'affrontement de leurs deux pays. Dans ce qui n'est planifié que pour être un nouvel affrontement régional, à l'image de la guerre de 1870, les voisins luxembourgeois et belges observent et constatent une augmentation de l'espionnage sur leurs territoires respectifs et, surtout, l'implication de certains de leurs ressortissants dans cette activité. La guerre secrète qui se joue dans l'avant-guerre est plus clandestine, dans ses pratiques, et humaines, dans ses conséquences, que ce que l'on ne pense usuellement. Ce livre le démontre à chaque page.

 

• Claude Delesse, « Diabolique NSA ? », Politique internationale n° 153 , Automne 2016

NOTES D'ACTUALITÉ

COLLOQUE

  • «Aux origines du terrorisme qui frappe la France : la menace mondiale de l'idéologie wahhabite », colloque organisé par le Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R), mercredi 18 janvier de 14 h à 18 h 30, Centre de conférences SERVCORP, 23 square Edouard VII, 75009Paris.

 

Deux ans après le début des attentats barbares qui ont ensanglanté notre pays, la menace terroriste n'a nullement diminué. Les événements de l'année 2016 en sont la triste illustration.

Les autorités gouvernementales ont accru les moyens accordés à la lutte antiterroriste et ont mis en place, avec plus ou moins de réussite, un dispositif destiné à lutter contre la radicalisation. Mais force est de constater que rien de concret n'a été fait pour lutter contre l'idéologie néfaste qui fonde la dynamique terroriste actuelle : le wahhabisme. Or elle en est le terreau et le carburant.

Chaque jour, nous observons les effets dévastateurs de son influence partout dans le monde, en France comme au Moyen-Orient. Depuis plusieurs décennies, en Orient comme en Occident, le wahhabisme s'est infiltré dans les sociétés avec le but clairement affiché de s'imposer comme la seule référence islamique et morale. Sa diffusion se traduit systématiquement par la division entre les musulmans, l'élimination des minorités non islamiques, le rejet de l'Occident, la haine, la violence, les conflits.

Comment une telle idéologie, extrémiste et archaïque, ultra minoritaire au sein de l'islam, a-t-elle pu connaître un tel développement ? Rien de cela n'aurait été possible sans son instrumentalisation par une dynastie familiale qui s'est emparée d'un Etat et consacre ses ressources à l'exportation de cette vision régressive et combattante de l'islam : l'Arabie saoudite. Paradoxalement, les élites occidentales, complices ou clientes de ce royaume, ferment les yeux sur ses agissements qui pourtant sapent les fondements de leurs sociétés.

Le but de ce colloque sera de mettre clairement en lumière le rôle de l'idéologie wahhabite dans la naissance et l'expansion du terrorisme takfiri ; de présenter ses objectifs, ses pratiques et ses réseaux ; de dénoncer ses soutiens et ses relais, ainsi que la passivité des gouvernements occidentaux ; et d'envisager les mesures à prendre afin de lutter efficacement contre cette pensée anachronique et mortifère.

 

LE COLLOQUE EST COMPLET. NOUS SOMMES DÉSOLÉS DE NE PLUS POUVOIR ACCEPTER DE NOUVELLES INSCRIPTIONS.

Télécharger le programme

DANS LA PRESSE

  • Ethel BONET, «Los rebeldes pactan la salida de Alepo tras la victoria de Asad», interview d'Alain Rodier, La Razón (Espagne), 14 décembre 2016
  • «Una gran derrota moral», interview d'Alain Rodier, La Razón (Espagne), 9 décembre 2016

ECOUTES RADIO

Disponible chaque semaine en téléchargement sur le site, le bulletin électronique d'actualité RENSEIGNOR, réalisé par Alain Charret, offre un panorama complet de l'actualité du renseignement, du terrorisme, de la criminalité et de l'intelligence économique, dans le monde, grâce à l'écoute des programmes radiophoniques étrangers en langue française.

Les informations données par RENSEIGNOR ne sont pas des analyses : ce sont des relevés d'écoutes radio : la formulation est donc celle des médias cités. Mais ce suivi régulier des programmes officiels étrangers est un excellent baromètre de l'évolution de la situation politique internationale et apporte régulièrement des informations passées inaperçues en France.


Centre Français de Recherche sur le Renseignement
21 boulevard Haussmann, 75009 Paris - France
Tél. : 33 1 53 43 92 44 | Fax : 33 1 53 43 92 92 | Contact