Accueil

JANVIER 2015

EDITORIAL

RAPPORT DE RECHERCHE

. Leslie Varenne et Eric Denécé, Racket américain et démission d'Etat. Le dessous des cartes du rachat d'Alstom par General Electric , Rapport de recherche n°13, décembre 2014

Le 19 décembre 2014, l'assemblée générale des actionnaires d'Alstom a autorisé la vente des activités de sa branche Energie à General Electric (GE).

Une nouvelle fois la France a capitulé devant son allié américain en lui cédant dans des conditions litigieuses et rocambolesques les activités rentables et pour partie stratégiques d'un fleuron de son industrie.

Quelles sont les réelles raisons qui ont conduit à cette vente ? En effet, Il est troublant que la France ait cédé sans état d'âme une entreprise dont les activités sont si importantes pour son indépendance.

Les risques liés aux procédures judiciaires pour corruption engagées contre Alstom dans de nombreux pays ont joué un rôle déterminant dans le rachat de la société française. La justice américaine a su habilement exploiter les craintes des dirigeants du groupe. En effet depuis plusieurs décennies, les règles juridiques édictées à Washington s'imposent au reste du monde, au détriment des droits et des intérêts des autres nations. Ce sont elles, et non une soi-disant complémentarité économique ou la recherche de la taille critique, qui sont à l'origine de la cession de la branche Energie du groupe français.

L'affaire Alstom met par ailleurs en lumière deux faits préoccupants :

- d'une part, l'attitude de nos « élites » qui, derrière un discours circonstancié sur la mondialisation - mais en réalité motivées par la satisfaction d'intérêts personnels ou la dissimulation d'erreurs stratégique - sont en train de vendre nos joyaux industriels à l'étranger, n'hésitant pas à sacrifier notre indépendance militaire et nucléaire ;

- d'autre part, l'incompétence et l'impuissance des politiques, qui n'ont toujours pas compris ce qu'était la guerre économique moderne et se révèlent incapables de défendre nos intérêts. Dans ce dossier, rien n'a été fait pour sauver Alstom, le gouvernement n'a pas été à la hauteur des enjeux.

Enfin, pour aboutir à cet accord et pendant toute la période des négociations, il y a eu une multiplication « d'affaires » dans l'affaire : suspicion de manipulation de cours et de délits d'initiés, conflits d'intérêts, projet de déménagement du siège d'Alstom à Singapour, etc. Autant d'éléments qui, ajoutés à la vente déshonorante d'activités stratégiques nationales, font de l'affaire Alstom un véritable scandale d'Etat.

SESSION INTERNATIONALE DE FORMATION

Le Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R) a le plaisir de vous adresser la brochure de sa Session Internationale 2015 « Management des Agences de Renseignement et de Sécurité  » (MARS), qui aura lieu à Paris de début juillet à mi-août 2015.

Première et unique formation de ce type dans le monde francophone, la Session Internationale « Management des Agences de Renseignement et de Sécurité » s'adresse à ceux qui sont destinés à travailler dans ou avec les agences de renseignement et de securité ainsi qu'à ceux qui étudient ce domaine dans un but journalistique ou académique.

Elle a pour finalité d'apporter aux participants une connaissance approfondie de la finalité et du fonctionnement des services. L'objectif est qu'ils bénéficient, à l'issue de la Session, d'une vision globale du renseignement, afin de les préparer à diriger, contrôler ou étudier efficacement les services, ou à travailler efficacement avec eux.

BULLETIN DE DOCUMENTATION

FOREIGN ANALYZES

NOTES D'ACTUALITÉ

TRIBUNE LIBRE

DANS LA PRESSE 

COLLOQUES ET CONFÉRENCES

. « Geospatial Intelligence et information géographique numérique. Représentation cartographique et révolution numérique », séminaire organisé par Philippe Boulanger dans le cadre du Mastère 2 de géopolitique de l'École normale supérieure de Paris, en collaboration avec l'Institut français de géopolitique (Université Paris VIII) et Airbus Defense and Space


Ce séminaire tend à :

- expliciter la notion de Geoint par les différents acteurs de la géolocalisation (industrie de défense, acteurs étatiques, aménageurs du territoire en particulier).

- explorer les formes d'exploitation du Geoint sur un plan sécuritaire, économique et socio-culturel en particulier.

- aborder la relation entre l'information géographique numérique en pleine évolution actuellement et l'analyse géopolitique.

Programme

13 janvier : « Le concept GEOINT américain et la spécificité nationale industrielle française » par Alexandre Papaemmanuel (Responsable Grand Compte, Fonction renseignement, Airbus Defense and Space) et Éric Morel (Directeur Geoint France, Airbus Defense and Space).

3 février : « Le tournant de la géographie descriptive et géométrique vers les bases de données intelligentes » par Alain Zumsteeg (Département géographie physique, Direction générale de l'armement, Ministère de la défense).

3 mars : « Les expertises dans le domaine du Geoint et les synergies industrielles » par Philippe Larde (Responsable du département Géospatial Intelligence, Thales Communications and Security).

7 avril : « Geospatial Intelligence : vers une approche dynamique de la cartographie » par Vincent Caillard (chef de projet GEODE 4D, Direction des programmes Defense et Espace, Institut national de l'information géographique et forestière).

5 mai : « Geospatial Intelligence et pouvoir de décision pour un grand groupe français : le cas de Total » par Paul-David Régnier (Responsable clients globaux /Total marketing & Services).

Contact

  • Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir
  • http://www.geographie.ens.fr/Geographie-militaire-et-revolution.html

 

. « CursoServicios de Inteligencia y Seguridad Internacional
 (VI Edición) », 
Université d‘Alicante, Espagne, du 30 mars au 1er avril 2015.

ECOUTES RADIO

Disponible chaque semaine en téléchargement sur le site, le bulletin électronique d'actualité RENSEIGNOR, réalisé par Alain Charret, offre un panorama complet de l'actualité du renseignement, du terrorisme, de la criminalité et de l'intelligence économique, dans le monde, grâce à l'écoute des programmes radiophoniques étrangers en langue française.

Les informations données par RENSEIGNOR ne sont pas des analyses : ce sont des relevés d'écoutes radio : la formulation est donc celle des médias cités. Mais ce suivi régulier des programmes officiels étrangers est un excellent baromètre de l'évolution de la situation politique internationale et apporte régulièrement des informations passées inaperçues en France.

 


Centre Français de Recherche sur le Renseignement
21 boulevard Haussmann, 75009 Paris - France
Tél. : 33 1 53 43 92 44 | Fax : 33 1 53 43 92 92 | Contact